•  

    Dans les nombreux actes dentaires non remboursables (NR) par l'Assurance Maladie obligatoire on distingue deux catégories :
    • Les actes inscrits à la nomenclature générale des actes professionnels, mais ne remplissant pas les conditions (hors condition d’attribution) donnant droit au remboursement.

    • Les actes hors nomenclature (HN), non inscrits à la nomenclature générale des actes professionnels.

    Seule l'assurance complémentaire peut prendre en charge ces actes, partiellement ou en totalité selon le contrat souscrit par le patient.

     

    La Nomenclature Générale des Actes Professionnels (NGAP) sert de « vieille » et unique référence à l'assurance maladie. Elle est désormais obsolète, mais reste toujours d’actualité.

    Le praticien dans sa structure de soins, dispose d’une capacité d’exercice et propose une gamme de soins à ses patients plus étendue que le catalogue que constitue aujourd’hui la NGAP. Un acte non pris en charge ne veut pas dire qu’il n’est pas médicalement justifié.

     

     


    Ces actes sont non remboursables (liste non exhaustive)

    PROPHYLAXIE

    • Motivation et enseignement de l’hygiène
    • Désensibilisation des collets, Application topique de fluor
    • Scellement des sillons après 14 ans, sur les prémolaires, sur les dents de lait

    ESTHETIQUE - COSMÉTOLOGIE

    • Blanchiment, éclaircissement des dents
    • Facettes

    PARODONTOLOGIE

    • Curetage surfaçage radiculaire
    • Lambeaux, greffes osseuses et gingivales
    • Gingivoplastie, pose de membrane, comblements osseux.

    IMPLANTOLOGIE

    • Pose et dépose d’implant

    OCCLUSODONTIE

    • Coronoplastie, équilibration occlusale

    PROTHESE

    • Couronnes céramiques sans métal
    • Rescellement de couronnes
    • Dépose d’ éléments prothétiques, de couronnes, (patient non traité par radiothérapie)
    • Couronnes, bridges provisoires et transitoires
    • Rebasage de prothèse
    • Attachements

    ÉLÉMENTS DE DIAGNOSTIC

    • Modèles d’études, photographies, wax-up, set-up, mise en articulateur

    PEDODONTIE - ORTHODONTIE

    • Mainteneur d’espace
    • Coiffe pédodontique
    • Traitement commencé au delà du 16ème anniversaire

    5 commentaires
  • Conserver une haleine fraîche

    Contrairement aux croyances populaires, la mauvaise haleine, appelée aussi halitose, ne vient pas de l’estomac mais de la bouche dans 85% des cas.

    Contrôler la mauvaise haleine

    La mauvaise odeur de la bouche est due aux bactéries et aux débris de nourriture situés sur les dents, la langue, la gencive, les joues...
    Il convient de distinguer la mauvaise haleine transitoire normale qui est présente, le matin avant de se brosser les dents, ou après la consommation de certains aliments (ail, oignon), de certaines boissons (café, thé, alcool) ou de tabac, de l’halitose vraie. Cette dernière apparaît à des heures distinctes de la journée. L’halitose peut-être légère, modérée ou sévère.

    Traitements pour une haleine fraîche

    Voici quelques conseils :

    • Bien se brosser les dents avant le coucher pour diminuer le nombre de bactéries en bouche pendant la nuit. Effectuer un nouveau brossage après le petit-déjeuner.
    • N’oubliez pas de vous brosser la langue (en partant de l’arrière vers l’avant) tous les jours. Il existe des brosses spéciales disponibles en pharmacie.
    • Pour éliminer les particules de nourriture qui résistent au brossage, vous pouvez utiliser un fil dentaire.
    • Avant le coucher, il est recommandé de bien s’hydrater pour diminuer la sécheresse de la bouche qui favorise la prolifération des bactéries.
    • L’utilisation d’un bain de bouche peut aider puisque le rinçage avec une solution buccale adéquate empêchera le développement des bactéries.
    • Si vous portez un appareil, il est important de le nettoyer, de le brosser avec une brosse à prothèse et de le désinfecter deux fois par jour.

    votre commentaire
  • Hypersensibilité des dents

    L’hypersensibilité des collets des dents se caractérise par des douleurs dentaires au chaud, au froid, au sucre ou au brossage sur la partie des dents proche de la gencive.

    Quelle est son origine ?

    Parmi les différents composants des dents (émail, cément, dentine et pulpe), c’est l’émail qui permet de protéger les dents contre les réactions douloureuses au chaud, au froid, au sucre ou au toucher…

    Au niveau des collets, il est fréquent qu'une partie de dent non recouverte d’émail soit exposée sans protection dans la cavité buccale, ce qui entraîne en général une hypersensibilité plus ou moins importante. Il existe deux causes principales à cela :

    • La fracture d’un morceau d’émail au collet de la dent ou l’usure très importante de l’émail due à un brossage trop agressif ;
    • La récession de la gencive qui entraîne la mise à nue d’une partie de la racine de la dent (la racine n’est pas recouverte d’émail).

     

    Traitements de l’hypersensibilité

    L’hypersensibilité peut être traitée en procédant à la désensibilisation des collets de deux manières :

    • La désensibilisation réalisée au Cabinet par application de produits spécifiques sur les zones sensibles ;
    • La désensibilisation à domicile par utilisation de dentifrices, gels et bains de bouche appropriés.

     

    Ces deux méthodes de traitements sont souvent mises en oeuvre en parallèle. Dans certains cas, on peut également envisager un recouvrement des collets par greffe de gencive.

                                        Collets sensibles                                                    Traitement des collets

    Spécial dédicace à Laëtit!!!!!!


    votre commentaire